Vous êtes ici : Accueil > Les projets pédagogiques > Le développement durable > En route vers un avenir « anti-gaspi »
Publié : 13 février 2014

En route vers un avenir « anti-gaspi »

Depuis septembre 2013, le collège est engagé dans un projet pluridisciplinaire dans le cadre de l’Agenda 21.

Pour la petite histoire, c’est au sommet de la Terre de Rio en 1992 qu’un document de propositions « l’Agenda pour le 21ème siècle » dit « Agenda 21 » a été présenté et ratifié par 170 chefs d’Etat et de gouvernement. Ce texte constitué de 40 chapitres regroupés en 4 grandes sections (dimensions sociales et économiques, gestion des ressources, groupes et moyens d’exécution) est un guide de mise en œuvre du développement durable. Toutes les nations engagées doivent le promouvoir au niveau national, régional et local.

Concrètement dans le cadre de l’agenda 21 d’un établissement scolaire, il s’agit de mettre en place un plan d’actions concrètes à l’échelle de l’établissement pour répondre à des problématiques sociales, économiques et environnementales qui auront été au préalable identifiées. Les domaines concernés sont aussi variés que l’alimentation, la gestion de l’eau et de l’énergie, l’accès à l’établissement, les transports utilisés par les élèves et le personnel, la solidarité entre les élèves, avec les familles.

C’est avant tout un projet éducatif et pédagogique qui concerne autant les professeurs, les élèves, les parents d’élèves, la vie scolaire, les personnels de santé, les ATOS et l’administration du collège.

Ce projet nous donne non seulement l’occasion d’agir concrètement pour le développement durable mais aussi d’expérimenter de nouvelles démarches et de renforcer les liens entre les différents acteurs de l’établissement.

Les principaux objectifs poursuivis par ce projet pédagogique sont de :

  • mettre en place une action de sensibilisation au développement durable dans un cadre pluridisciplinaire.
  • mieux comprendre le gaspillage alimentaire dans l’établissement scolaire en identifiant les causes, et les comportements de gaspillage.
  • aborder la notion de déchets afin de sensibiliser les élèves à la nécessité de recycler, de trier.
  • permettre aux élèves de comprendre que le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas.

Les actions déjà menées par les élèves depuis la rentrée des classes sont :

  • élaboration par les élèves de 6° des 10 commandements anti-gaspillage et réalisation d’une affiche pour le self.
  • réalisation, dans le cadre de la journée contre le gaspillage alimentaire, le mercredi 16 octobre 2013, d’une enquête sur le gaspillage alimentaire à la cantine avec élaboration d’un questionnaire ainsi que d’un film sous la forme d’interviews d’un panel d’utilisateurs de la cantine (élèves, enseignants, personnels de direction, et administratifs)
  • récolte de pain, durant la semaine européenne de réduction des déchets du 16 au 24 novembre 2013, des binômes d’élèves ont récolté dans de grands sacs transparents le pain jeté par les élèves déjeunant à la cantine durant toute la semaine et l’ont ensuite pesé. Cette action avait pour objectif de sensibiliser tout un chacun à la nécessité de réduire la quantité de déchets générée et de donner des clés pour agir au quotidien mais également de donner la mesure des conséquences de ces comportements individuels cumulés.
  • enquête sur le gaspillage alimentaire sous forme de questionnaire sur informatique.
  • participation à des interventions animées par Artisans du Monde pour 2 classes de 3° et tout le niveau 5° devant couvrir les points suivants : qu’est-ce que le commerce équitable ? Quelles sont les productions ? Mener une comparaison entre le commerce équitable et le commerce traditionnel. Faire la distinction entre les pays du Nord et du Sud.

D’autres actions sont d’ores et déjà programmées comme :

  • réalisation d’affiches par les élèves de 6° sur le gaspillage alimentaire afin de décorer la cantine.
  • participation à des interventions réalisées par la maison de l’environnement à savoir Latitude 21 à destination des classes de 6° sur le thème de l’eau, de la prévention des déchets et de la protection de l’environnement.
  • un travail en arts plastiques sur le thème de l’eau.
  • réalisation de nouvelles pesées de pain sont prévues en février pour voir si les comportements évoluent.
  • organisation, durant la semaine du développement durable d’un repas zéro déchet.
Ce projet pluridisciplinaire doit permettre de donner des informations suffisantes pour aider les élèves à repenser leurs actes de consommation, leur rapport à l’environnement mais également à replacer ce problème dans le contexte social propre à chaque pays à savoir la sous-alimentation qui touche une partie de la population française, autant que celle de ses voisins européens.